Shad award winners

Shad souhaite la bienvenue aux élèves de FIRST Robotics Canada (FRC), Tasnia Rahman et Hunter McCullagh, en leur offrant des bourses d’études de 5 700 $ en vue de leur participation à Shad2019. Ces élèves sont déterminés à défoncer des portes tant sur le terrain à FRC qu’en dehors, et ils rêvent de mettre à profit leurs connaissances en STIAM en tant que moteur afin de laisser une empreinte durable sur le monde.

Apprenez à connaître Tasnia et Hunter et découvrez qui joue de la cornemuse dans ses temps libres.

Tasnia Rahman
Équipe 3739 – FIRST Robotics
Shad York 2019

Q: Parlez-nous un peu de vous-même :

R : Je m’appelle Tasnia Rahman. Je suis une élève de 10e année de l’école secondaire Oakridge à London, en Ontario. Je vis avec mes parents et mon frère cadet. J’adore me lancer dans de nouvelles aventures et vivre de nouvelles expériences. Par ailleurs, je suis une fervente lectrice de livres de mystères et de fantaisie. Dans mes temps libres, vous me trouverez souvent en compagnie de mes amis et de ma famille ou en train d’écouter de la musique des belles années.

Q : Qu’est-ce qui vous a attirée vers la robotique?

R : Plus tôt cette année, je me suis jointe à l’équipe 3739 – Oakbotics de FRC en aspirant à explorer les domaines d’application pratique en termes de STIM (étant donné que je manquais cruellement d’exposition à ce domaine). Par le fait même, j’espérais y voir plus clair et me faire une idée de l’orientation que je donnerais à mes entreprises futures : une carrière en STIM m’a toujours fascinée, mais je n’arrivais pas à décider de la voie à suivre en particulier. Aujourd’hui, je suis ravie de dire que mon incursion du côté de la robotique m’a procuré beaucoup plus que ce que j’avais espéré – les leçons que j’ai apprises dans ce court laps de temps m’ont été inestimables et m’ont permis de cultiver mon potentiel, dans une très large mesure.  

Q : Quels sont vos objectifs à long terme?

R : J’aimerais en arriver à pouvoir venir en aide au plus grand nombre possible de gens dans le besoin. En même temps, je souhaiterais consacrer mon temps à la poursuite de mes buts intellectuels, par exemple la recherche scientifique. Afin de pouvoir combiner mes deux principaux objectifs dans la vie, je veux étudier la biotechnologie au cours de mon cheminement postsecondaire (plus précisément l’ingénierie génétique) pour trouver des solutions aux enjeux environnementaux et en matière de soins de santé. Par ailleurs, deux de mes valeurs clés consistent à m’acquitter de mes responsabilités envers ma religion et ma famille. Elles me motivent toutes les deux à devenir un meilleur être humain que la personne que je suis à l’heure actuelle. Par conséquent, j’espère vivre une vie bien remplie à la poursuite de mes objectifs, tout en demeurant fidèle à ces valeurs.

Q : Pourquoi Shad? Qu’est-ce qui vous enthousiasme le plus?

R : J’ai opté pour Shad parce que la devise du programme cadre bien avec mes aspirations futures. Je rêve d’apporter ma contribution dans le but d’améliorer le monde un peu plus chaque jour et Shad m’offre la possibilité de me rapprocher de mon rêve.

Je suis comblée de pouvoir interagir avec d’autres jeunes aussi enthousiastes que moi, qui poursuivent des objectifs semblables aux miens, et d’évoluer en leur compagnie. Je suis persuadée que mon séjour à Shad m’offrira un bassin de ressources infini auquel je puiserai mon inspiration pour le reste de ma vie.

Q : Vous êtes-vous déjà éloignée de la maison pendant 27 jours par le passé?

R : Non, ça ne m’est jamais arrivé. La plus longue période que j’ai passée loin de chez moi a été inférieure à une semaine. Shad, par conséquent, sera probablement pour moi une expérience très rafraîchissante. En fait, j’ai été motivée en partie à soumettre ma demande à Shad pour cette même raison. Je suis consciente du fait que l’éloignement de mon milieu familial m’offrira une nouvelle perspective et me permettra d’élargir mes horizons pour pouvoir ainsi devenir un être humain encore plus solide.   

Q : La plupart des Shads aspirent à changer le monde. Si vous pouviez contribuer à un impact durable, qu’est-ce que ce serait?

R : J’ai passé la plus grande partie de ma vie dans un pays où des millions de gens sont confinés à l’intérieur d’une petite masse terrestre, où une importante partie de la population est périodiquement victime de catastrophes naturelles tout en vivant dans la pauvreté. En dépit de toutes ces luttes, mon magnifique pays d’origine est connu pour son hospitalité et sa gentillesse, puisqu’il a offert un abri à un million de réfugiés, et ce, même s’il s’agit de l’un des pays les plus densément peuplés au monde.

À l’autre extrémité du spectre se trouve le Canada, un pays qui est le symbole mondial de la diversité et de l’inclusion. La brève partie de ma vie ici même a contribué à ma croissance en tant qu’être humain, de façon incommensurable.

Les disparités et les ressemblances qui existent entre ces deux pays m’ont ouvert les yeux quant aux nombreuses souffrances endurées par la population mondiale et quant aux mesures que nous pourrions adopter pour résoudre ces problèmes.

Si je pouvais être à l’origine ne serait-ce que d’un seul impact durable, je créerais un monde sans frontières où les êtres humains pourraient s’entraider et s’inspirer les uns les autres sans aucune contrainte. J’entrevois un monde où un Conseil unifié gouvernerait toute la population de la planète de façon à ce que tous les êtres humains aient droit au même traitement, étant donné que l’équité et l’inclusion constituent sans doute notre seul espoir de mettre un terme une fois pour toutes aux souffrances qui affligent notre monde.

Hunter McCullagh
Équipe 6461 – FIRST Robotics
Shad Mount Allison 2019

Q : Parlez-nous un peu de vous :

R : Je m’appelle Hunter McCullagh. Je suis en 11e année et je suis originaire de Wingham, en Ontario. Je fais partie de l’équipe 6461 – Iron Stallions de FRC. Une grande variété de passions m’anime, dont la robotique, la natation et le kayak. Je joue aussi de nombreux instruments de musique, notamment la cornemuse et le trombone. J’adore apprendre, essayer de nouvelles choses et m’amuser, peu importe le milieu dans lequel je me trouve. Que ce soit dans un laboratoire d’informatique, dans la nature, à l’atelier ou au lac. Je m’efforce de toujours avoir du plaisir et d’apprendre le plus possible peu importe où je vais.

Q : Qu’est-ce qui vous a amené vers la robotique?

R : Mon enseignant d’informatique m’a expliqué en quoi consistait FRC et toutes ses dimensions fantastiques. Je suis un mordu de robotique depuis la toute première fois où je suis venu participer à la conception d’un robot. Depuis lors, j’ai entrepris de relever tous les défis, depuis la programmation, en passant par la construction, jusqu’à la campagne de financement.

Q : Quels sont vos objectifs à long terme?

R : Mes objectifs à long terme consistent à devenir un ingénieur mécatronique et d’aider à fabriquer et à concevoir des robots pour faire progresser le monde.

Q : Pourquoi Shad? Qu’est-ce qui vous enthousiasme le plus?

R : Depuis que j’ai entendu parler de Shad, j’aime bien l’idée d’être plongé au beau milieu d’une communauté d’étudiants qui, tout comme moi, souhaitent créer un impact dans les domaines des STIM. Je suis enthousiaste à l’idée de pouvoir nouer autant de nouvelles amitiés avec des élèves qui souhaitent poursuivre une carrière dans le but de changer le monde.

Q : Vous êtes-vous déjà éloigné de la maison pendant 27 jours par le passé?

R : Je ne me suis jamais éloigné de chez moi pendant tout ce temps auparavant. Ce sera donc pour moi une belle expérience de vie, qui me donnera un aperçu de ce que me réserve le milieu universitaire.

Q : La plupart des Shads aspirent à changer le monde. Si vous pouviez contribuer à un impact durable, qu’est-ce que ce serait?

R : Si je pouvais être à l’origine d’un impact durable dans ce monde, ce serait de construire et de concevoir un robot qui serait capable d’apporter une contribution positive et durable à la planète.

Leave a Reply

Your email address will not be published.