Au cours des premiers jours à Shad Western, nous avons passé notre temps à tisser des liens, à bâtir notre communauté de 67 personnes et à nous installer dans ce qui allait être notre maison pour le mois suivant.

Nous nous sommes amusés avec Annette, nous avons assisté à des conférences dans l’immeuble NCB, nous avons pu explorer le campus grâce à une chasse au trésor et nous avons passé la journée au parc Fanshawe. Au moment où nous nous installions, il nous a été révélé que nous allions camper sur l’île Pelée, la partie la plus au sud du Canada. Nous avons donc fait une course folle vers les machines à laver, emballé nos affaires, nous avons réussi à nous rendre à l’autobus et, étonnamment, nous sommes arrivés au traversier à l’heure.

Sur l’île Pelée, nous avons pu profiter de la beauté du paysage, voyager en chariot, faire du vélo jusqu’au plus vieux vignoble d’Amérique du Nord et nager dans le lac Érié pour échapper à la chaleur et ses 41 degrés. Pour terminer nos journées bien remplies, nous nous réunissions autour du feu de camp pour chanter des chansons, griller des s’mores et raconter des histoires de fantômes. Sur le chemin du retour, nous étions épuisés, nous avions besoin d’une douche, mais nous étions aussi immensément plus proches les uns des autres que nous ne l’étions trois jours auparavant.

Grâce à tout le travail d’équipe que nous avons dû faire pendant le voyage, comme monter la tente, les jeux coopératifs et partager une tente avec quatre autres personnes, nous avons formé des liens que nous n’aurions probablement pas eus si nous n’avions pas fait cette excursion de camping.

Nous avons créé tant de bons souvenirs sur l’île Pelée. Joey Huang a dit :

« La semaine qui vient de s’écouler à Shad a été éducative, inspirante et merveilleuse. J’ai fait l’expérience d’un endroit plein de passion, d’attention et de diversité. Ici, je me sens encouragé par ceux qui m’entourent à faire de mon mieux et à apprendre et à remettre en question le processus dans tous les rôles à l’avenir. En peu de temps, j’ai créé des liens avec mes collègues membres de Shad qui dureront toute une vie. La nuit au camp, nous nous détendions et aimions passer du temps à chanter et à nous raconter des histoires près du feu de camp et plus personne ne se souciait des moustiques. »

Je pense que cela résume parfaitement le début de Shad Western 2019, et j’ai hâte de voir ce qui nous attend encore, mes collègues Shadiens et moi!

Leave a Reply

Your email address will not be published.