Écrit par : Riti Nawroz, JJ Doleweerd et Sarah Dharamshi

À Shad Waterloo, nous avons terminé notre projet de conception à la fin de notre troisième semaine. Alors que nous entamons notre quatrième semaine, nous réfléchissons à la façon de ramener ce que nous avons appris à Shad dans nos communautés. Pour lancer cet effort, nous avons passé la journée à aider la communauté environnante dans laquelle nous vivons depuis un mois. Les trois endroits que nous avons visités comprennent KidsAbility, Steckle Heritage Farm et l’Hacienda Market Garden.

KidsAbility a été fondé avec la mission d’autonomiser les enfants et les jeunes qui ont des besoins spéciaux. Chaque année, cet organisme soutient des milliers d’enfants handicapés. Aujourd’hui, Shad Waterloo a eu l’occasion de discuter avec la coordonnatrice du service des bénévoles pour en apprendre davantage sur les programmes qu’il offre. Certains de ces programmes comprennent l’orthophonie, la physiothérapie, des salles de classe spécialisées, des camps d’été et bien d’autres. Ce fut une excellente expérience d’apprentissage pour nous parce qu’elle nous a ouvert les yeux sur les différents obstacles auxquels les gens font face dans la société. L’invalidité peut prendre plusieurs formes et il est important que nous le reconnaissions. En parlant de ce sujet, nous avons appris que KidsAbility est en partenariat avec Catalyst, un programme étudiant de l’Université de Waterloo. Cela permet aux étudiants de concevoir des innovations en tenant compte de l’accessibilité. Cette occasion nous a donné la chance de réfléchir à la façon dont la technologie peut être utilisée pour surmonter les défis associés aux handicaps.

Le groupe bénévole à l’extérieur de KidsAbility.

Une autre option pour la sensibilisation de la communauté était Steckle Heritage Farm. Les Shadiens sont partis en tournée pour se renseigner sur les pratiques de la ferme. Nous avons vu une variété d’animaux, dont des lamas, des chèvres, des cochons et un âne. Un seul. Avec nos nombreuses mains, nous avons aidé à jardiner et nous avons appris le rôle joué par les sciences et les mathématiques dans l’industrie agricole. C’était formidable d’aider tout en apprenant des faits intéressants sur l’industrie. Il s’avère que l’agriculture est beaucoup plus complexe que nous le pensions. Il y a beaucoup de travail à faire; des mathématiques et des sciences au travail physique pour nourrir les animaux et cultiver les cultures.

Le seul âne, et aussi notre âne préféré, à la Ferme « Steckle Heritage Farm ».

Le troisième volet d’activités de sensibilisation de la collectivité a été l’Hacienda Market Garden. Là, nous avons aidé à jardiner une variété de légumes, de fleurs et de micropousses. Ce faisant, nous avons discuté avec les bénévoles de la production alimentaire locale durable et des principes biologiques que pratique le maraîcher. À la lumière de notre projet de conception Shad sur la réduction des déchets, il était vraiment intéressant d’apprendre comment le jardin s’efforce de trouver une alternative locale, biologique et écologique aux aliments importés dans le Sud de l’Ontario. La visite d’un jardin biologique nous a ouvert les yeux sur la façon dont nous pouvons jouer notre rôle dans la lutte pour un avenir moins coûteux.

Nous en train de planter des pousses à l’Hacienda Market Garden.

Aujourd’hui, les Shadiens de Waterloo ont rendu visite à trois organismes dont les objectifs et les domaines d’impact étaient variés. Cependant, ils partageaient tous la même vision, celle de faire une différence pour les gens et la planète. Le fait de voir ces organismes s’attaquer avec passion aux défis de leur communauté nous a incités à adopter une mentalité de résolution de problèmes. Bien que la fin de Shad approche dans moins de cinq jours à notre grande consternation, des expériences comme le programme d’approche communautaire nous permettront d’être des agents de changement dans nos collectivités pour de nombreuses années à venir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.