3, 2, 1 : compte à rebours!

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15!!

La famille Shad de Queen’s commence chaque jour par un compte à rebours (appel) dans notre maison, Watts Hall. Nos matinées sont remplies de conférences intrigantes comme « De Socrate à la chirurgie » de Peter Bryson et « L’identité d’Euler » du bien connu Steve McCarthy. Notre expérience Shad associe l’apprentissage et le plaisir. De temps en temps entre les cours, une pause bien méritée est le signal qu’attendent les Shadiens pour attraper un ballon de volley-ball ou de football et se précipiter à l’extérieur pour profiter du soleil. Après une matinée chargée, nous nous dirigeons vers le déjeuner à Leonard Hall où la nourriture est toujours à la hauteur de nos attentes. Le compte à rebours résonne encore avant que nous allions aux ateliers, aux projets et aux activités récréatives.

Ingénierie, anatomie, droit, durabilité, entrepreneuriat, chimie, mode, etc.

Peu importe l’activité. Nous pouvons le faire.

Les ateliers sont toujours un moment fort de notre journée, car nous avons l’occasion de choisir ce que nous apprenons. De plus, nous devons soumissionner stratégiquement pour l’atelier que nous préférons, alors décrocher notre premier choix est très satisfaisant. Qu’il s’agisse d’activités pratiques ou de leçons captivantes, il y a quelque chose que chacun peut retenir des ateliers. Cette année, nous avons été confrontés au défi « Comment pouvons-nous aider les Canadiens à réduire leurs déchets de façon efficace ». Dans nos équipes soigneusement sélectionnées, tout le monde travaille dur pour créer la meilleure solution, bien que nous soyons parfois distraits.

Marche du castor, yoga, volley-ball, basket-ball, tennis, soccer, frisbee ultime, kickball, capture du drapeau, natation, escalade, escrime, zumba, etc.

Que ce soit le matin, l’après-midi ou le soir, le personnel a toujours une chose passionnante de prévue. Même si nous ne connaissons pas notre programme, nous apprenons à faire confiance au processus et à vivre dans l’instant présent. Les Shadiens sont fortement encouragés à essayer des activités qui sont à l’extérieur de leur zone de confort, dans laquelle nous nous épanouissons et grandissons comme individus. De la marche du castor éprouvante pour les cuisses, à l’escalade de la plus haute montée intérieure du Canada, en passant par la vigoureuse zumba, nous avons persévéré à travers le plus dur et prospéré à travers le plus facile, ce qui nous a unis comme une famille. Nous nous soutenons mutuellement à travers les défis et les échecs et nous croyons que le processus est plus important que le résultat.

Shad est une occasion unique d’apprendre des esprits les plus brillants de notre époque et de rencontrer des jeunes très performants. Nous passons d’innombrables heures à apprendre et à innover, mais nous avons aussi la chance de faire des excursions et de nous amuser ensemble. Un dimanche ensoleillé a permis aux Shadiens de dormir 3 heures de plus, mais aussi de se rendre au marché des fermiers. Nous avons observé la communauté tout en nous amusant dans le marché pittoresque. De nombreux Shadiens ont essayé des aliments locaux et l’un d’eux a même acheté un steak et de l’ail, s’apprêtant ainsi à préparer lui-même un repas.

Nous avons la chance de vivre sur un beau campus dans une belle ville. Cependant, rien ne surpasse l’attrait naturel de l’île Wolfe. Notre excursion de camping a débuté par une matinée de canotage avant de nous installer sur l’île Wolfe pour des activités de renforcement d’équipe. Monter des tentes, chanter autour d’un feu de camp, jouer au volley-ball sous la pluie et combattre les moustiques créent vraiment un sentiment de travail d’équipe et de sécurité. Ce n’était que le cinquième jour de Shad, mais nous nous sentions déjà comme une famille.

Kingston, autrefois capitale du Canada, se trouve sur les rives du lac Ontario et abrite également le fort Henry. Nous avons entendu parler de la brigade britannique et de ses routines quotidiennes grâce à un spectacle et l’occasion d’y participer. Le spectacle étonnant s’est terminé par des feux d’artifice et des coups de canon.

Notre voyage le plus récent nous laissera à tous des souvenirs. La famille Shad Queen’s s’est rendue à Ottawa pour visiter le Musée de la nature, la Cour suprême, la colline du Parlement et le marché ByWard. Chanter dans l’autobus a clairement été une expérience forte, et cela a aidé à faire passer les 2 heures de voyage. Nous avons eu la chance d’explorer la région en groupes de 3 ou 4, et nous avons donc entrepris nos activités individuelles, qu’il s’agisse de boire du thé aux perles ou d’acheter des chaussures. Le silence qui régnait dans le Watts Hall ce soir-là montrait que tout le monde avait passé une longue et agréable journée à Ottawa.

L’éducation et le plaisir sont importants en soi, mais également le reflet des valeurs de Shad Queen’s. À la tombée de la nuit au Watts Hall, nous nous rassemblons tous pour des réunions de maison. Partager cette journée aide vraiment à identifier les événements importants et les choses à retenir. La paix des réunions de maison est bientôt interrompue par le temps libre. De plus, le temps libre est le moment où certains talents Shad émergent vraiment. Piano, chorale, théâtre, Avalon, ligue, origami, jonglerie, et bien d’autres « shadinars » réunissent les Shadiens une dernière fois avant le fameux couvre-feu de 23 heures. Tout sera calme jusqu’à ce que nous soyons réunis pour une autre journée d’activités Shad.

Shad Queen’s 2019 sera toujours une famille, et nous encourageons la compréhension de chaque individu, car chaque personne a un impact durable sur votre vie.

Écrit par : Catherine Teng (Shad Queen’s 2019)

Leave a Reply

Your email address will not be published.