Les participants à Shad ont créé un esprit de corps de tellement de façons différentes l’été dernier. Ce n’est pas toujours la découverte et l’apprentissage qui ont favorisé cet esprit de corps.

Les cafés virtuels, les spectacles d’artistes amateurs, les soirées de jeux ne sont que quelques-uns des moyens employés pour créer des liens entre des élèves qui se trouvaient à des dizaines et des centaines de kilomètres les uns des autres et parfois même à des milliers de kilomètres.

Les résultats d’un sondage mené après le programme Shad révèlent comment les participants à Shad se sentaient par rapport aux liens créés en ligne pendant le programme.

En tout, 94 % des participants à Shad étaient d’accord pour dire qu’ils ont noué des liens durables avec leurs homologues;

97 % des participants à Shad s’entendent pour dire qu’ils étaient activement inclus dans les groupes;

95 % des participants à Shad déclarent qu’ils commençaient à faire partie d’un réseau.

« Je n’aurais jamais pensé que les gens pouvaient créer d’aussi bons liens en ligne, en l’espace d’un mois. Quand on y pense, un mois ce n’est rien. Même lorsque vous fréquentez une école et que vous parlez aux gens, ça prend presque deux ou trois mois pour mieux faire connaissance. On parle ici d’un mois en ligne, fait remarquer Saransh Duggal de Shad2020, à propos des liens qu’il a noués avec son équipe de conception pancanadienne pendant le programme.

Qu’est-ce qui a permis aux élèves de si bien s’entendre?

« Je pense que notre ardeur est ce qui nous a permis d’établir d’aussi bons liens entre nous tous. Le vif désir d’apprendre, de s’améliorer, de voir où nous nous situons par rapport aux autres. Cette ardeur et cette curiosité sont ce qui nous a unis en tant que groupe. »

La curiosité et une passion envers les STIAM continuent d’unir les participants à Shad dans les années qui suivent le programme tout au long de leurs activités universitaires et de la poursuite de leur carrière. Au fil des ans, plus de 19 000 anciens et anciennes se sont joints au Réseau des anciens de Shad. Bon nombre d’entre eux maintiennent toujours le contact à ce jour.

Que ce soit par le biais de réunions, d’événements ou de moments de mentorat, une connexion par l’entremise du Réseau Shad est toujours à portée de main.

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos du programme Shad virtuel de l’an prochain, consultez le site.
La date limite de soumission des demandes est le 7 décembre à 23 h 59, heure de l’Est.

Leave a Reply

Your email address will not be published.