Une idée fausse répandue circule à propos de l’apprentissage en ligne voulant qu’il ne puisse pas s’agir d’un apprentissage pratique.

Mais s’il y a une chose que Shad a révélé l’été dernier, c’est qu’il est possible non pas seulement de s’engager à fond et de relever des défis dans un contexte virtuel, mais qu’il est possible également d’en dégager un apprentissage à la fois réel et pratique.

« Avant, j’avais très peu d’expérience en programmation. Par conséquent, j’ai trouvé formidable de pouvoir apprendre à programmer », de confier Violet Silva de Shad2020.

Texas Instruments a organisé des excursions virtuelles où les participants à Shad avaient la chance de programmer à l’aide du TI-Innovator Hub qui leur avait été envoyé par la poste à leur domicile. Cette interface a permis aux participants à Shad de voir leur programmation ou encodage prendre forme, en son et lumière et en couleurs.

« C’était génial de pouvoir travailler avec cet appareil. J’ai adoré pouvoir constater comment ce que je faisais en ligne pouvait se transposer dans le monde physique. Le voir s’illuminer, l’entendre émettre des sons et être capable de programmer une chanson que je pouvais faire jouer sur cette interface. Mon seul regret c’est de ne pas avoir pu conserver cet appareil plus longtemps », ajoute Violet.

Dans le cadre du défi de conception dans le monde réel, les équipes ont souvent collaboré et ont créé des prototypes bruts pour la compréhension de leurs conceptions.

« Nous avons conçu des prototypes lorsque nous avons commencé à songer à la manière dont nous pourrions mener à bien notre expérience initiale. Il s’agissait d’un tas de bâtonnets de bois (popsicle), de ruban adhésif, d’élastiques… fait remarquer Violet. Mais lorsque nous avions en tête notre conception définitive, j’ai pris du papier et j’ai fabriqué notre modèle à l’échelle afin que nous puissions l’expliquer plus facilement aux autres et aussi prévoir là où des problèmes pourraient surgir, ce qui valait beaucoup mieux que de regarder en ligne une esquisse en deux dimensions. »

Dans le sondage mené après le programme Shad2020, 86 % des participants à Shad ont déclaré que le programme a amélioré leur capacité à résoudre des problèmes épineux.

Violet s’est même inspirée d’une partie de ce qu’elle avait appris au cours du programme Shad et l’a appliquée à un problème auquel elle avait fait face à son école. Au début de l’année scolaire, elle s’est rendu compte qu’étant donné que l’école est tellement différente à bien des égards, ses pairs avaient besoin de créer des liens de façon plus constructive. Elle a relevé le défi et a mis en œuvre dans certaines de ses classes des activités apprises à Shad.

Faites votre demande à Shad2021 avant la date limite du 7 décembre à 23 h 59, heure de l’Est.

Leave a Reply

Your email address will not be published.