Press release image of satellite

WATERLOO, Ont. – En tout, 1 000 des élèves du secondaire des plus remarquables au Canada ont trouvé des idées originales afin de relever le défi lancé par un astronaute canadien de la NASA, M. Drew Feustel. Au début juillet, M. Feustel a annoncé le thème de 2018 du programme d’été Shad au moyen d’un message vidéo envoyé à partir de la Station spatiale internationale.

« Les Canadiens doivent être prêts à faire face aux événements extrêmes, a déclaré M. Feustel. Le défi de cette année à Shad consiste à trouver des solutions pour aider les collectivités canadiennes à être plus résilientes en cas de catastrophe naturelle. »

Feustel is no stranger to Shad, the award-winning enrichment and entrepreneurship program meant to help empower change-makers and leaders of the future. His son Ari helps run Shad’s newest host campus at McGill University, the 16th university to partner with the Shad network.

Tout au long du mois de juillet, les élèves ayant pris part au programme primé d’enrichissement et d’entrepreneuriat du Canada ont eu l’occasion d’entendre de première main le récit d’experts ayant eu à faire face à des événements extrêmes, notamment des inondations au Nouveau-Brunswick et à Calgary, des ouragans en Nouvelle-Écosse et des incendies de forêt ayant fait rage en Colombie-Britannique.

Parmi les innovations mises de l’avant par les 17 campus des universités hôtes de Shad, une équipe d’élèves Shad de l’Université de Waterloo a créé un plan de mise sur pied d’un escadron de drones d’évacuation rapide devant être utilisés dans des zones densément peuplées sujettes à des catastrophes naturelles. Des adolescents canadiens, déjà férus de technologie, seraient recrutés afin de diriger et de maintenir les escadrons RED (« rapid evacuation drones »), offrant ainsi un réseau de drones interreliés qui pourraient venir en renfort au pied levé.

Les escadrons RED aideraient les autorités, qui doivent souvent faire des pieds et des mains lors des évacuations d’urgence, en fournissant des renseignements clairs et précis dans des situations qui évoluent à un rythme rapide. Le réseau maillé serait contrôlé par un opérateur humain à un centre opérationnel stratégique. Lors d’une catastrophe naturelle, chaque escadron guiderait les personnes évacuées vers des lieux sûrs à l’aide de lumières à DEL et de haut-parleurs installés sur les drones, et ce, dans le but de communiquer des renseignements instantanés pour la planification de chemins d’évacuation.

D’autres idées innovatrices ont notamment été avancées par un groupe de Shads à l’Université de la Saskatchewan ayant mis au point un appareil de balisage faisant appel à l’énergie solaire de toiture pour aider les premiers répondants de municipalités situées dans des zones inondables connues. Un autre groupe a créé une trousse d’évacuation en cas d’incendie de forêt, c’est-à-dire une mallette d’évacuation réfléchissante et résistante à la chaleur qui protège les articles précieux et qui contient des masques, des crèmes anti-brûlure et des couvertures de protection contre la chaleur. Enfin, un autre groupe d’élèves Shad à l’Université Carleton a créé un dôme de jeux. La structure, qui a l’apparence d’un dôme, est destinée aux garderies et consiste en un toboggan et en une paroi d’escalade à l’extérieur. Le dôme peut également servir d’abri d’urgence puisqu’on y trouve à l’intérieur des sièges coussinés, de l’eau et des rations alimentaires ainsi que des fournitures médicales.

« Il est inspirant de voir les jeunes qui participent à Shad relever le défi de cette année et songer à de nouveaux moyens d’aider les collectivités canadiennes à se préparer à des événements extrêmes », fait valoir M. Tim Jackson, président et chef de la direction de Shad.

Shad a fait équipe avec un certain nombre d’experts qui ont agi à titre de mentors et de juges, y compris le parrain du thème principal, le Bureau d’assurance du Canada.

« Compte tenu de la hausse des événements météorologiques extrêmes au Canada, nous tenions à collaborer étroitement avec des élèves Shad pour aider les Canadiens et les Canadiennes à trouver de nouveaux moyens novateurs de faire preuve d’une plus grande résilience lorsqu’ils font face à une catastrophe naturelle », a déclaré M. Don Forgeron, président et chef de la direction du Bureau d’assurance du Canada.

Le thème proposé constitue l’un des volets d’apprentissage expérientiel uniques de Shad. Chaque année, les jeunes ont pour mission de se pencher sur un enjeu mondial complexe et thématique. Ils doivent ensuite concevoir une solution en créant un produit ou un service original.

Shad, dont la création remonte à 1980, conclut le 27 juillet son programme 2018. Les élèves présenteront leurs innovations dans les 16 campus hôtes différents lors de la journée portes ouvertes aujourd’hui. Pour obtenir de plus amples renseignements et pour savoir s’il existe un campus dans votre région, cliquez sur le lien suivant www.shad.ca/open-day.



À PROPOS DE SHAD
Shad produit des leaders pour le Canada par l’entremise de sa plateforme d’enrichissement pancanadienne, couronnée d’un prix et propice à transformer la vie des élèves du secondaire qui y participent. Chaque année, Shad aide environ 1 000 jeunes Canadiens et Canadiennes à exploiter leur plein potentiel grâce à un programme innovateur d’une durée d’un mois à l’un des 17 campus de nos universités partenaires. À ces campus, les étudiants appliquent les disciplines STIAM (sciences-technologie-ingénierie-arts-mathématiques) à des enjeux du monde réel liés aux politiques publiques et à l’entrepreneuriat, tout en nouant des liens précieux pour la vie. Le réseau mondial prospère de Shad, composé d’innovateurs et de presque 17 000 Fellows Shad, compte dans ses rangs 32 boursiers Rhodes, 88 boursiers Loran et 55 boursiers Schulich Leader.

À PROPOS DU BUREAU D’ASSURANCE DU CANADA
Le Bureau d’assurance du Canada (BAC) est l’association nationale qui représente les sociétés privées d’assurance habitation, auto et entreprise du Canada. Ses sociétés membres constituent 90 % du marché de l’assurance de dommages au Canada. Depuis plus de 50 ans, le BAC travaille avec les gouvernements de tout le pays pour veiller à ce que l’assurance habitation, automobile et entreprise soit à la portée de tous les Canadiens. Le BAC soutient la vision voulant que les consommateurs et les gouvernements aient confiance en l’industrie privée de l’assurance de dommages et en ses produits et services, et lui accordent leur soutien et leur estime. Il informe également les consommateurs sur les façons de protéger leurs maisons, leurs véhicules, leurs entreprises et leurs biens.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour fixer une entrevue, veuillez communiquer avec :

Teddy Katz
Vice-président, Relations avec les médias | Shad Canada
media@shad.ca | bureau 519-884-8844, poste 226 | cellulaire 647-505-8095

Vanessa Barrasa
Directrice, Relations avec les médias |Bureau d’assurance du Canada
416-362-2031, poste 4312 | vbarrasa@ibc.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published.