Sophie Loughran with bottles from bottle drive

Pour Sophie Loughran, Shad est comme une seconde maison.

Elle a visité Shad Saskatchewan pour la première fois en 2015, en regardant sa mère animer des conférences et des ateliers sur les affaires. À peine âgée de six ans, Sophie a été immédiatement encouragée par la volonté d’apprendre de tout le monde et a été enthousiaste à l’idée de se joindre à sa mère pour les étés Shad depuis lors.

Mais Sophie n’observe pas seulement le programme quand elle est là. Elle le vit, inspirant les autres grâce à son initiative annuelle de recyclage qui vise à réduire les déchets sur le campus.

C’est la cinquième année qu’elle demande aux participants Shad et à la faculté de mettre leurs matières recyclables dans des bacs désignés plutôt que dans des poubelles ordinaires ou des bacs de recyclage.

Sophie versant un don après sa collecte de bouteilles Shad2017.

« Ici, nous recyclons les bouteilles et nous recevons de l’argent pour les bouteilles. Dans d’autres provinces, ce n’est pas toujours le cas », explique Taunya Woods Richardson, mère de Sophie et associée fondatrice du Groupe financier Epifany. « On a remarqué que les gens laissaient des bouteilles partout sans savoir qu’elles valaient 10, 15 et 20 cents. »

Sophie a décidé d’agir.

Au début de chaque programme, elle rencontre les Shadiens de la Saskatchewan et explique comment la province accorde des remboursements lorsque les contenants sont retournés, ce qui permet d’éviter l’enfouissement d’un plus grand nombre de matières recyclables.

« Il peut s’agir de plastique, de boîtes de conserve, de cartons de lait et de boîtes de jus de fruit », explique Sophie.

Depuis le début de l’initiative, Sophie a amassé plus de 1 000 $.

Cette année, elle a gagné environ 150 $ grâce à la collecte de bouteilles et au recyclage de vieux vêtements et jouets en consignation.

« J’ai l’impression que ça fait des souvenirs et que ça m’aide, dit Sophie. Je contribue. »

Elle met de côté un quart des fonds pour sa SPCA locale, une cause qui lui tient à cœur.

« J’adore les animaux », dit-elle.

Les carlins sont ses préférés de tous les temps, du moins pour l’instant.

« C’est très, très spécial. En tant que mère, c’est agréable de voir ces enfants l’inspirer en termes d’ingénierie et d’entrepreneuriat, explique Taunya. Et surtout aussi en tant que jeune femme, on réalise qu’il y a beaucoup d’autres options pour soit dans d’autres disciplines. »

Sophie met le reste du montant dans un compte de placement qui, elle l’espère, l’aidera un jour à participer à Shad.

« Chaque fois que je suis avec les Shadiens, j’ai l’impression que j’ai beaucoup à apprendre d’eux, dit Sophie. Parfois, je participe à des projets avec eux et j’apprends plein de nouvelles choses. Je pense que c’est vraiment cool et je veux être capable de faire ça quand je serai un peu plus grande. »

D’ici là, Sophie sera toujours la bienvenue sur le campus Shad Saskatchewan.

Leave a Reply

Your email address will not be published.