Après le décès de son père, David Chung s’est rendu compte que les élèves avaient besoin d’une méthode amusante et stimulante pour apprendre les rouages de l’investissement, de l’endettement et des impôts.

Apprendre à gérer ses finances personnelles n’est pas une activité à laquelle s’adonnent beaucoup d’élèves du secondaire dans leurs temps libres.

Mais pour David Chung, c’est la nécessité qui en a voulu ainsi.

Après le décès de son père en 2017, il a dû composer avec beaucoup d’autres préoccupations à gérer que simplement le DECA, le basketball et ses notes à l’école.

« Je n’avais que 15 ans à l’époque. En raison du décès de mon père, on m’a confié pas mal de responsabilités, fait remarquer David, d’Ancaster, en Ontario, Shad2019. L’une de ces responsabilités consistait à gérer nos finances, parce que ma mère n’avait aucune notion d’anglais et qu’elle dépendait de mon père financièrement. »

En un très court laps de temps, David a appris comment épargner de l’argent, gérer les dépenses, régler une succession et produire des déclarations fiscales.

« Je me suis rendu compte que les compétences que j’avais acquises en matière de finances personnelles constituaient d’importantes compétences de vie qui ne sont pas enseignées à l’école. »

David Chung

Il lui est alors venu à l’esprit de créer un événement gratuit à l’intention des élèves du secondaire afin de rendre l’apprentissage des finances personnelles à la fois amusant et stimulant.

Il a nommé cet événement Fondations des finances , événement qu’il offre partout dans la région du Grand Toronto.

« Peu importe le parcours de carrière que vous choisirez, que ce soit la médecine, le droit ou la plomberie, la capacité de gérer vos finances est essentielle. »

David Chung working with group

David s’était déjà intéressé aux affaires et à l’entrepreneuriat, ayant travaillé à une gamme de vêtements par le passé. Mais c’était la première fois qu’il dirigeait un événement du genre.

« J’étais un peu nerveux. Et si personne ne se montrait le bout du nez? Et si c’était mauvais? »

Il a d’abord décidé quels thèmes aborder. Puis il a trouvé un lieu et des commanditaires, a communiqué avec des conférenciers et a créé des campagnes de marketing sur son site Web, des organes de presse locaux et des pages de médias sociaux.

Il a attiré 700 abonnés sur Instagram à peine un mois après avoir lancé le compte de l’événement.

Puis, le 4 juin 2019, l’événement inaugural Fondations des finances a eu lieu au Parc de l’innovation McMaster.

Student filling out worksheet at Foundations of Finance event

« Lorsqu’on travaille à un projet aussi difficile et que votre idée se matérialise et obtient du succès, cela vous procure un sentiment de joie. » 

Students during workshop at Foundations of Finance event

Environ 100 élèves se sont présentés à la séance et ont ainsi pris part à des ateliers interactifs dirigés par des experts sur l’élaboration du budget et la gestion des dettes, des impôts et des placements.

Après l’événement, un parent lui a adressé un mot pour lui dire que sa fille est revenue de cette journée riche d’une mine de renseignements.

Moins d’un mois après, David est parti pour Shad et en est revenu enrichi lui aussi par son expérience.  

Je crois que Shad a renforcé ma passion pour les affaires et a fait naître en moi un intérêt envers l’ingénierie. Je me suis rendu compte que j’aimais me servir de mes mains pour concevoir.

Pour son projet de conception à Shad, son groupe a mis au point « Ecobind », une ficelle à balles biologique et biodégradable à l’intention des agriculteurs. À l’heure actuelle, la plupart des ficelles à balles sont en plastique et il n’est pas possible de s’en défaire en Saskatchewan.

« C’était une belle expérience d’apprentissage et amusant d’explorer le processus d’ingénierie et de conception tout entier, depuis l’identification du problème, en passant par l’idéation et la création du prototype, jusqu’à l’étape de l’intégration dans une présentation. »

David a même eu la chance de parler à d’autres participants à Shad de son événement Fondations des finances et le résultat a dépassé ses espérances.

« J’ai tissé des tas de liens avec des gens de la région du Grand Toronto, confie David. Ils m’ont dit qu’ils assumeraient le rôle d’ambassadeurs pour mieux faire connaître l’événement. Je m’attends donc à une participation accrue l’an prochain. » 

David prévoit maintenant en faire un événement annuel, en espérant que les élèves comprendront pourquoi il est si important d’apprivoiser les finances personnelles à un jeune âge.

« Si un tel événement avait existé lorsque je me suis retrouvé à devoir gérer nos finances, cela m’aurait été utile. En un jour, j’aurais pu apprendre les rudiments des finances et cela m’aurait fait économiser pas mal de temps, car j’ai dû passer beaucoup de temps à acquérir les compétences voulues. Une séance d’apprentissage m’aurait grandement facilité la tâche. » 

Leave a Reply

Your email address will not be published.