Past Shad at CWSF

L’Expo-sciences pancanadienne de la semaine dernière nous a rappelé une fois de plus à quel point les étudiants de partout au Canada inspirent les autres avec les STIAM. Nous avons décerné des bourses d’études à trois finalistes exceptionnels pour leur permettre de participer à Shad 2020 : Amy Gudmundson, Tamara Chisholm et Penelope Armstrong. Amy a pris le temps de répondre à des questions sur son projet, ses intérêts et son enthousiasme pour Shad!

Amy Gudmundson

Q : Parlez-nous un peu de vous :

R : Je m’appelle Amy Gudmundson, je suis en neuvième année à l’École Jours de Plaine, à Laurier, au Manitoba. J’habite à 15 minutes de mon école dans la ville de Ste. Rose du Lac. J’aime vraiment tous les domaines des STIAM, et je fais des projets d’expo-sciences, de robotique et de codage pendant mon temps libre. Je fais aussi du patinage artistique et participe à diverses activités de leadership dans ma communauté!

Q : Êtes-vous déjà allée à l’Expo-sciences pancanadienne?

R : Oui, c’est la deuxième fois que je participe à l’Expo-sciences pancanadienne. J’ai déjà réalisé un projet sur le lombricompostage qui a remporté un prix d’excellence junior (médaille d’or) l’an dernier.

Q : Quel est votre projet?

R : Mon projet porte sur un système de surveillance éclair de la glycémie, un nouveau système approuvé par Santé Canada en 2017 pour les personnes atteintes de diabète. Avec mes expériences, j’ai évalué si une barrière entre le capteur du système et la peau pouvait prévenir la dermatite de contact allergique et si l’ajout d’une barrière affectait les lectures interstitielles de glucose.

Amy Gudmundson expose son projet à l’Expo-sciences pancanadienne de Fredericton, NB.

Q : Comment avez-vous eu cette idée?

R : L’idée de mon projet m’est venue de personnes atteintes de diabète dans ma communauté. Elles ont utilisé un système de surveillance de la glycémie instantanée et ont profité des nombreux avantages de ce produit, qui a amélioré leur gestion du diabète. Plus tard, elles ont développé une irritation de la peau à cause du capteur, ce qui rend ce produit inutilisable! Je me demandais si l’utilisation d’une barrière pouvait être une solution rentable à ce problème. Après d’autres recherches, je n’ai trouvé presque aucune étude sur ce sujet, alors j’ai décidé d’enquêter davantage!

Q : Quel est le problème réel qu’il aide à résoudre?

R : Le diabète est une maladie mondiale, et il y a de nouveaux produits contre le diabète en cours d’introduction, qui ont de nombreux avantages pour les utilisateurs. Mon projet porte sur l’un des plus grands inconvénients de ce produit, afin que les personnes atteintes de dermatite de contact allergique puissent l’utiliser dans leur vie quotidienne et le rendre accessible à un plus grand nombre de personnes. Cela peut également contribuer à limiter les complications graves que peut entraîner le diabète.

Q : Comment allez-vous donner cet élan à Shad?

R : Je pense que je peux apporter l’élan de l’ESPC à Shad avec mon enthousiasme, mon énergie et mon attitude positive! Je pense aussi que je peux vraiment contribuer à la communauté Shad avec ma persévérance et ma détermination face à un défi.

Q : Que ferez-vous d’ici Shad 2020?

R : D’ici Shad 2020, je continuerai à faire du patinage artistique et à travailler pour devenir un entraîneur de Patinage Plus (un programme national d’apprentissage du patinage). Je poursuivrai également ma réélection au poste de présidente du conseil étudiant de mon école. J’aimerais continuer à contribuer à mon programme de leadership divisionnaire, Jeunes Manitobains des Communautés Associées (JMCA). Je vais aussi suivre un cours de codage l’an prochain, le premier cours de codage et de robotique offert à mon école! J’ai aussi l’intention de continuer à suivre des cours de musique, en jouant de la trompette, du piano et de la guitare basse.  

Q : À quoi ressemble votre avenir idéal?

R : Mon avenir idéal serait de continuer à apprendre dans les STIAM tout au long de ma vie et de devenir un modèle féminin dans ces domaines! Je suis aussi très passionnée par notre environnement et je suis préoccupée par notre climat. Je veux contribuer à trouver des solutions pour résoudre ce problème permanent, en apportant un changement positif dans notre monde.   

Leave a Reply

Your email address will not be published.