DIRECTEURS DE PROGRAMME

 

 

Erin Engelhardt

Directrice de programme,
SHAD Carleton

Mme Erin Engelhardt a participé à SHAD en 1990 à l’Université de Waterloo. Elle est engagée auprès de SHAD à l’Université Carleton en tant que conférencière invitée depuis 2009 et comme directrice de programme depuis 2016.   

 

Sur le plan professionnel, Erin est une agente de brevets dont la passion consiste à travailler auprès des inventeurs et des petites entreprises en vue de leur obtenir une protection conférée par un brevet pour leurs inventions et de développer stratégiquement leur portefeuille de brevets. Erin a représenté des entreprises dans un très large éventail d’industries, notamment l’industrie pharmaceutique, la biotechnologie, la catalyse, les technologies nucléaires, l’aérospatiale, les systèmes opérationnels, l’énergie, les technologies propres, la sécurité électronique, les placements, la technologie prêt-à-porter, l’habillement, les appareils mécaniques, le secteur minier et la chimie des polymères. 

 

Dans ses temps libres, Erin adore construire des objets, démonter ou déconstruire des objets, peindre, jardiner, faire des randonnées pédestres et se porter bénévole pour des programmes d’éducation dans le domaine des STIM. Erin rédige aussi des œuvres de fiction et de la poésie et elle est une lectrice avide de tout ce qui se rapporte aux sciences. Erin fait preuve d’une vive curiosité face à la planète et cherche toujours de meilleurs moyens de préserver l’intégrité environnementale, tout en poursuivant cette démarche dans la joie. Erin est aussi mère de deux enfants et l’épouse d’un Fellow SHAD.
 


 

Dan Horner

Directeur de programme adjoint
SHAD Carleton

 

M. Dan Horner est enseignant-fellow SHAD depuis 2011 à SHAD Carleton. Pendant cette période, il a donné des conférences, animé des ateliers et a eu beaucoup de plaisir à s’entretenir avec des centaines de SHADS fantastiques. Lorsqu’il n’est pas à SHAD, Dan s’affaire à diriger un volet de musique très occupé à l’école secondaire Vaughan de Thornhill, en Ontario. Avec plus de 400 musiciens participant à sept ensembles musicaux, il ne lui reste pas beaucoup de temps pour rêver à SHAD, mais il trouve quand même le temps de le faire.  Dan est aussi le directeur du Toronto Youth Symphonic Winds, groupe de Toronto qui s’est livré à des performances avec des groupes tels que Canadian Brass, Torq, Cadence et, ce printemps, The Shuffle Demons.


Une fois ses activités musicales terminées pour la journée, Dan aime bien s’adonner à la lecture, jouer au golf et il « essaie » d’apprendre le coréen (ce qui lui donne de bonnes raisons d’écouter de la K pop et de suivre des dramatiques télévisées et l’émission de variétés sud-coréenne Running Man  -  Ce sont en quelque sorte ses devoirs!)

 


 

Mike Smit
Co-directeur de programme,
SHAD Dalhousie

L’histoire de M. Mike Smit auprès de SHAD remonte au lancement du programme à l’Université Dalhousie en juillet 2001, où il a commencé à titre d’adjoint de programme. Depuis lors, il a exercé plusieurs fonctions, notamment comme adjoint de programme, membre du corps professoral, gestionnaire de programme et aujourd’hui directeur.

 

Mike est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en informatique de l’Université Dalhousie et d’un doctorat de l’Université de l’Alberta. Il est actuellement chercheur à l’Université York et manifeste un intérêt particulier pour le génie logiciel, l’informatique en nuage, les systèmes adaptatifs et les technologies émergentes. Ayant été inspiré par SHAD, il croit fermement à l’importance de l’intégration des sciences, de la technologie et de l’entrepreneuriat et il participe à une jeune entreprise spécialisée en commercialisation de la recherche. Il dirige aussi son propre cabinet-conseil dans le domaine du logiciel et il est associé à plusieurs partenaires dans le domaine de la recherche industrielle.

 

Pour Mike, le fait de consacrer un mois chaque année à SHAD est une expérience inspirante qui lui permet aussi de faire le plein d’énergie, à un point tel que cela le rend encore plus productif les autres 11 mois de l’année. Lorsqu’il ne travaille pas d’arrache-pied, il aime bien s’adonner à la photographie. Enfin, Mike est aussi un lecteur avide.
 


 

Chris Roper

Co-directeur de programme,
SHAD Dalhousie

M. Chris Roper s’est joint au corps professoral de SHAD Dalhousie en 2012 pour ce qui ne devait être au départ qu’une brève période de deux semaines. Cependant, il a tellement eu de plaisir qu’il est resté tout le mois et il n’a pas cessé de revenir tous les mois de juillet depuis lors. C’est la première année de Chris en tant que codirecteur et il est enthousiaste à l’idée d’assumer de nouvelles responsabilités au sein du programme.
 
Chris enseigne dans le cadre du programme du Baccalauréat international (BI) au Park View Education Centre à Bridgewater, en Nouvelle-Écosse. Il enseigne la théorie de la connaissance, l’économie et l’histoire. Il est titulaire d’une maîtrise ès arts en leadership et c’est en poursuivant de telles études que Chris s’est mis en quête d’occasions de travailler auprès des élèves afin de développer leur potentiel de leadership. En plus de l’enseignement, Chris dirige un atelier de formation à l’intention des autres enseignants et des visiteurs du programme du BI. Il adhère à la philosophie de l’apprentissage du BI et, à SHAD, il aime lancer des défis aux élèves pour les amener à s’interroger sur ce qu’ils savent et aussi comment ils le savent.  
 
Chris apporte à SHAD Dalhousie une perspective globale. Après ses études au secondaire il a vécu au Royaume-Uni pendant un an avant d’entreprendre ses études universitaires. De 2007 à 2009, ayant laissé de côté son poste en Nouvelle-Écosse pour prendre un congé autorisé, il a enseigné à l’École internationale canadienne de Bangalore, en Inde. Il a aussi passé un mois à travailler à un projet de développement communautaire en Ouganda. Au Canada, Chris a vécu à peu près le même nombre d’années en Colombie Britannique et en Nouvelle-Écosse.
 
Chris vit avec sa femme et ses deux filles à Halifax. C’est un adepte de la course à pied et il s’efforce de courir un marathon par année.
 


 

Sultan Siddiqui

Directeur de programme,
SHAD Lakehead

Sultan Siddiqui est professeur adjoint à la faculté de génie de l'Université Lakehead. Ses titres universitaires comprennent un doctorat et une M. Sc. de l'Université de Waterloo ainsi qu'un baccalauréat en ingénierie de l'Université Lakehead. Ses domaines de recherche sont la dynamique non linéaire, la robotique, les éléments finis et le génie des contrôles. Il donne des cours de génie mécanique et de génie logiciel et supervise des étudiants diplômés en génie des contrôles.

 

À SHAD Lakehead, Sultan est directeur de programme et enseigne le génie et les mathématiques. Outre les cours magistraux qu'il donne, il dirige des ateliers et supervise des projets portant sur divers thèmes en ingénierie. Il aime également lancer des défis aux SHADiens dans le domaine de la philosophie des mathématiques.
 


 

Bruce Tracy

Co-directeur de programme,

SHAD McGill

 

Il semblerait que M. Bruce Tracy ait été conçu génétiquement pour devenir éducateur, ses deux parents ayant reçu une formation et travaillé en tant qu’enseignants au cours de leur carrière. En fait, Bruce enseigne maintenant au Département de physique au Cégep John-Abbott à Sainte-Anne-de-Bellevue (Ouest de l’Île de Montréal), l’endroit où ses parents se sont rencontrés pour la première fois dans les années 1950.
 
Bruce est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en génie (mécanique, aérospatial) de l’Université McGill. Les études ne représentaient qu’un volet de son séjour à McGill, puisqu’il était président de l’Engineering Undergraduate Society ainsi que le fondateur de REACH – un camp d’été en sciences et en génie destiné aux enfants de la région de Montréal. En raison de son apport à McGill, un prix de la Scarlet Key lui a été décerné. Au début de sa carrière, il a œuvré dans le domaine du génie. Son travail a porté au départ sur les hélicoptères EH-101 pour Paramax avant qu’on ne mette la hache dans ce programme. Il a ensuite été au service d’une étonnante petite entreprise, travail qui l’a amené à parcourir le monde à des fins de promotion de son logiciel de calcul de dynamique des fluides et d’analyse de transfert thermique. Il a vécu à Paris pendant trois ans dans le cadre de ce travail. Après l’arrivée des nouveau-nés, la famille s’est installée en Angleterre et Bruce a pris un congé autorisé pour demeurer à la maison et s’occuper des enfants avant de changer de carrière et de se tourner vers sa véritable vocation : l’enseignement – en premier lieu au Henley College en Oxfordshire, en Angleterre,  dont il est également diplômé en enseignement supérieur.
 
Bruce est un enseignant passionné et il adore sa profession. Pendant qu’il travaillait au Cégep John-Abbott, il s’est rendu en Inde pour former des enseignants aux techniques axées sur les élèves. Son approche hautement dynamique encourage la participation et l’engagement des étudiants (et les curieuses « blagues à papa » ne nuisent pas non plus). Il est actuellement le coordonnateur du Programme d’arts et de sciences – le plus vaste programme collégial (Cégep), qui couvre l’éventail complet des thèmes STIAM. Bruce est marié (à une ingénieure électricienne, elle aussi de McGill et lauréate d’un prix de la Scarlet Key) et il a trois enfants. Toute sa famille est passionnée de sports : vélo, ski, soccer, karaté, etc. 

 


 

Ari Feustel

Co-directeur de programme,

SHAD McGill

 

M. Ari Feustel est un diplômé récent de l’Université McGill, titulaire d’un baccalauréat ès arts en psychologie. Tout au long de son parcours au premier cycle, Ari se consacrait à l’accueil et au soutien des nouveaux étudiants à McGill. À l’heure actuelle, il travaille pour le Service d’accueil et de logement des étudiants sous la direction du vice-doyen, où il aide les étudiants qui participent à des programmes d’échange et où il contribue à créer et à diriger des initiatives communautaires à l’intention des étudiants. Dans ses anciennes fonctions de conseiller en résidence, Ari s’efforçait de soutenir les étudiants dans leur transition du secondaire à l’université, afin d’assurer leur succès personnel et scolaire.
 
La passion d’Ari réside dans la vie active; il a un penchant pour le ski, le tennis, l’escalade et toute autre activité de plein air. Nouveau-venu à SHAD (relativement), il est impatient d’offrir aux SHADS l’occasion d’expérimenter un milieu comme McGill!

 


 

Kingsley Hurlington

Directeur de programme,
SHAD McMaster

M. Kingsley Hurlington œuvre auprès de Shad Valley depuis environ 10 ans et met au service de notre organisation deux décennies d’expérience dans le domaine de l'éducation à tous les niveaux, depuis la maternelle jusqu'à l'université. Il se passionne pour l'enseignement et pour le travail auprès des adolescents, deux sujets au cœur de ses recherches universitaires. Outre le fait qu’il dirige un programme de soutien au mentorat, Kingsley a également signé à titre d'auteur plusieurs manuels scolaires et a mis sur pied des programmes éducatifs utilisés dans les écoles partout au Canada.


Kingsley possède un vaste bagage pédagogique. Le baccalauréat ès sciences en informatique et en géographie dont il est titulaire l’a amené à œuvrer dans le domaine des cartes infographiques et de l'analyse informatique en faisant appel à des systèmes d'information géographique (SIG) et de télédétection. C'est ainsi que, de fil en aiguille, il a poursuivi ses études et a obtenu deux autres diplômes dans des domaines connexes (dont une maîtrise en études environnementales de l'Université de Waterloo). Ces travaux en géotechnologie ont donné lieu à de nombreuses occasions de collaborer largement avec le corps enseignant.


À l'heure actuelle, Kingsley travaille auprès du Conseil scolaire de district de la région de York. Il poursuit ses recherches sur les caractéristiques de résilience chez les adolescents canadiens en milieu rural. Père de quatre enfants, il est constamment occupé. Il arrive cependant à mettre du temps de côté pour des activités comme la cuisine, la musique, les arts martiaux et le camping. Enfin, il caresse le rêve de voyager afin d’explorer le Canada dans ses moindres recoins.

 


 

Ruth MacSween

Co-directrice de programme,
SHAD McMaster

Mme Ruth MacSween fait partie de l’équipe SHAD depuis 10 ans et a connu trois programmes SHAD différents au fil des ans. Elle a fait ses débuts en tant que gestionnaire de programme et elle continue de servir à titre de directrice adjointe de programme pour SHAD McMaster.
 
À l’heure actuelle, Ruth enseigne au secondaire auprès du York Region District School Board (Conseil scolaire de district de la région de York). Elle possède une vaste et riche expérience du monde des affaires et de l’enseignement. Ruth est titulaire de diplômes en éducation de l’Université Ryerson et de l’Université de Toronto ainsi que d’une maîtrise en éducation : Psychologie de l’orientation de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto (OISE / UT).  
 
À titre d’ancienne présidente du programme de lecture White Pine à l’échelle de l’Ontario, Ruth reconnaît la valeur de la littérature et poursuit son travail d’examinatrice de romans pour jeunes adultes, et ce, jusqu’à concurrence de 60 romans par année, afin de déterminer si ces œuvres littéraires sont appropriées pour le programme. Mettant à profit son sens de l’humour, Ruth fait preuve d’un intérêt actif pour les problèmes de santé mentale et la promotion du mieux-être.

 


 

Leonard Lye

Directeur de programme,

SHAD Memorial

M. Leonard Lye résume en un mot l’esprit de SHAD comme étant une initiative qui fait une différence dans la collectivité. Leonard a obtenu en 1988 son doctorat de l’Université du Manitoba en génie civil et il est actuellement professeur et doyen associé (cycles supérieurs) à la faculté d’ingénierie et de sciences appliquées de l’Université Memorial de Terre-Neuve (MUN). Il a reçu en 2003 le Prix du président pour s’être distingué en enseignement et en 2014 pour le Service communautaire exceptionnel. Il a aussi reçu de nombreux autres prix au fil des ans pour son enseignement et son service communautaire et il a entre autres été nommé Fellow de l’Académie canadienne du génie en 2015.

 

Outre ses fonctions universitaires, Leonard est aussi président de Com-Adv Devices Inc., une société qu’il a lancée de concert avec un ancien étudiant. Ils ont inventé la gamme de produits FootworkerMC afin d’améliorer les déplacements et les jeux de jambes des entraîneurs et des joueurs de squash et de badminton. Ce produit est maintenant utilisé dans plus de 20 pays. Cette idée a germé dans l’esprit de Leonard du fait de ses accomplissements dans les deux sports : de 2004 à 2008 il était champion des Masters de squash au niveau provincial et pour les provinces de l’Atlantique et il a excellé au badminton en double au début des années 1990. Il est entraîneur de squash de niveau II et a été entraîneur de badminton et de basketball au secondaire pendant plusieurs années. Leonard est aussi l’inventeur de DOE-Golfer et de plusieurs applications mobiles pour l’enseignement des principes de schéma expérimental qui sont utilisés par de grandes entreprises et universités un peu partout dans le monde.

 

Leonard a fondé la section locale de deux organismes de bienfaisance nationaux : la Tetra Society of North America, une œuvre de charité dont la mission est d’aider les gens aux prises avec une invalidité; et la Société de tai chi taoist, vouée à l’aspect amélioration de la santé par le tai-chi-chuan.

 

Leonard est engagé envers SHAD Memorial depuis 2003 en tant que membre du corps professoral en génie/technologie et il est directeur de programme depuis 2007. Il siège au conseil d’administration de SHAD depuis 2008 à titre de représentant des directeurs et directrices de programme.

 


 

Robert Sorba

Co-directeur de programme, 

SHAD Mount Allison

 

M. Robert Sorba a obtenu dernièrement son doctorat en astronomie de l’Université Saint Mary's à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Il a exercé les fonctions de conseiller en recherche pour l’Agence spatiale canadienne et a vécu à Paris, en France et à Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Il est né et a grandi à Hamilton, en Ontario. 
 
Il travaille actuellement à titre de technicien en mathématiques et en physique à l’Université Mount Allison à Sackville, au Nouveau-Brunswick. Il est bénévole  auprès de Sackville Codes, où il aide à enseigner la programmation aux élèves de l’école intermédiaire. Dans ses temps libres, Robert aime bien jouer à Magic : L’Assemblée, étudier les statistiques  du hockey, lire et jouer à des jeux de société avec sa femme et son fils.

 


 

Erin Penney

Co-directrice de programme, 

SHAD Mount Allison

 

Mme Erin Penney est une enseignante enthousiaste qui aime amener les autres à s’emballer pour les sciences. Elle était particulièrement ravie le jour où elle a appris qu’elle avait l’occasion de codiriger le programme SHAD à l’Université Mount Allison, étant donné qu’elle adore faciliter la croissance personnelle des jeunes Canadiens et Canadiennes et leur permettre de s’assumer. 
 
Erin a obtenu son diplôme de l’Université Memorial en biochimie avant d’entrer sur le marché du travail. Son bagage est diversifié. Elle a travaillé comme biologiste de terrain un peu partout depuis les régions éloignées du Nord de Terre-Neuve jusqu’à une île déserte de la mer de Béring. Erin travaille aujourd’hui en tant qu’instructrice de laboratoire au département de biologie de Mount Allison. À cet établissement d’enseignement universitaire, elle s’est vivement intéressée au succès universitaire en première année et à l’intégration de l’apprentissage expérientiel dans le programme d’études. 
 
Dans ses temps libres, Erin aime bien s’adonner au conditionnement physique (dernièrement elle est devenue entraîneuse personnelle certifiée), au jardinage, à la course, aux randonnées pédestres et au camping. Erin est également d’avis qu’il est important de redonner à sa collectivité. Elle a siégé à titre de présidente à plusieurs comités de financement et elle a récemment entamé la création d’ateliers qui visent à aider les femmes à devenir plus autonomes dans la nature. 
 


 

Erin Crockett

Co-directeur de programme,
SHAD Queen's

Après une incroyable expérience en tant que participant SHAD, M. Erin Crockett a eu la chance de revenir travailler à SHAD pendant cinq années différentes. L’éventail de talents et de réussites intellectuelles au sein de la collectivité SHAD (tant chez les élèves que chez les membres du personnel) fait de SHAD un endroit inspirant où il est possible de prendre part à des conversations profondes et de développer des idées innovatrices.

 

Erin a obtenu un baccalauréat ès sciences de l’Université de la Colombie-Britannique en sciences de l’environnement et une maîtrise ès sciences de l’Université d’Oxford. Il poursuit actuellement des études doctorales en sciences des ressources naturelles. Par ses recherches en cours, il s’évertue à mieux comprendre les avantages que la nature procure aux gens et il a recours à l’imagerie satellitaire de haute technologie pour évaluer les changements environnementaux qui surviennent au fil du temps.

 

Dans ses temps libres, Erin aime bien jouer de la musique et se livrer à des activités en plein air, dont la randonnée pédestre, le ski de randonnée nordique et les voyages.
 


 

Jennifer Murphy

Co-directrice de programme,
SHAD Queen's

Mme Jennifer Murphy est conseillère en éducation de l’enfance en difficulté et se spécialise dans l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’enseignement différentiel visant à soutenir tous les apprenants de la maternelle à la 12e année. À titre de conseillère en éducation spécialisée, Jennifer fournit de l’information, un soutien et un encadrement au personnel enseignant et aux écoles relevant du conseil scolaire du district de Limestone. En plus de son rôle de consultation, Jennifer coordonne l’équipe d’intervention en apprentissage des jeunes enfants du conseil scolaire du district de Limestone et elle est membre de l’équipe de leadership des Services éducatifs. Jennifer a créé et animé de nombreux ateliers et séminaires portant sur l’éducation spécialisée. Elle a aussi fait des exposés à des conférences en matière d’éducation partout en Ontario, notamment au Sommet du leadership pour le Conseil ontarien des directeurs de l’éducation.

 

Jennifer est diplômée de l’Université Queen’s en sciences de la vie et en éducation et elle possède des titres de compétences en éducation de l’enfance en difficulté. Jennifer est également titulaire d’un certificat en enseignement de la lecture de la Columbia University et d’une reconnaissance professionnelle pour le logiciel SMART Notebook qui lui a été décernée par Advanced Education. 

 

En 2005, Jennifer a joué un rôle pour la première fois, à titre d’adjointe de programme, auprès du programme SHAD de l’Université Queen's. De 2006 à 2009, Jennifer a poussé son engagement plus loin en exerçant les fonctions de gestionnaire de programme avant de devenir la directrice du programme en 2010. 

 

Jennifer vit à Kingston, en Ontario, et elle aime bien les activités de plein air, la cuisine locale, la photographie, le yoga et l’aménagement intérieur. Elle aime aussi cuisiner à l’occasion de petits gâteaux au chocolat.

 


 

Monica Sauer

Directrice de programme,
SHAD Ryerson

Mme Monica Sauer est conférencière à l’Université Ryerson (et elle donne aussi quelques cours à l’Université de Toronto). Elle a donné divers cours de sciences et de technologie à la fois à des étudiants en sciences ou dans d’autres disciplines. Par ailleurs, elle a participé à des programmes de vulgarisation scientifique au niveau secondaire. Dernièrement, pendant trois ans elle a été coordonnatrice de la région du Grand Toronto pour Sanofi Biogenius Canada. 

 

Mme Sauer a obtenu son baccalauréat ès sciences avec spécialisation en biochimie/zoologie de l’Université de Toronto; elle a ensuite achevé son doctorat en biologie moléculaire à l’Université de Californie à San Diego et a obtenu une bourse de recherche postdoctorale en génétique moléculaire et en biologie cellulaire à l’Université de Californie à San Francisco. À son retour au Canada, Mme Sauer a occupé des postes dans le domaine de la recherche à l’Institut de recherche Samuel Lundenfeld de l’Hôpital Mount Sinai à Toronto avant de se consacrer entièrement à l’enseignement universitaire.
 


 

Daan Maijer

Directeur de programme,

SHAD UBC

Daan a obtenu son baccalauréat ès sciences et son doctorat en génie des métaux et des matériaux de l'Université de la Colombie-Britannique (U. C.-B.) en 1994 et en 1999, respectivement. Il est actuellement directeur du programme de génie intégré et professeur au département de génie des matériaux à l'U. C.-B.

 

Son enseignement au niveau du baccalauréat est axé sur la conception technique au moyen de l'apprentissage par projet où des groupes de 3 à 5 étudiants proposent, conçoivent, construisent et testent des projets multidisciplinaires. À titre de l'un des principaux chercheurs du groupe de traitement des matériaux, ses recherches visent à jeter un éclairage nouveau sur les procédés industriels de transformation des métaux; en particulier les procédés de coulage, afin d'améliorer la qualité du produit et la productivité liée aux procédés. Cette recherche implique souvent l'élaboration de modèles mathématiques qui captent les phénomènes physiques complexes actifs dans ces procédés et repose sur des expériences en laboratoire ou des essais en usine pour dégager les données nécessaire à l'élaboration et à la validation des modèles. Cette recherche est orientée vers l'industrie et elle a mené à différentes collaborations avec des entreprises au Canada (Alcan International Limitée, Pièces d'automobile du Canada, Toyota Inc. et Timminco Limitée), de même qu'à l'étranger (Corus, Titanium Metals Corporation et Timken Co.).
 


 

Jess Tang

Co-directrice de programme,
SHAD UBC

Mme Jess Tang est une mentore passionnée, une monitrice et une amie qui croit fermement que tout le monde devrait pouvoir compter sur un ou une guide qui les encourage. Elle est conférencière motivatrice auprès des élèves du secondaire et des étudiants universitaires et est depuis plus de cinq ans conseillère en art oratoire et en débats. Mme Tang valorise l’apprentissage permanent, le mentorat et le renforcement des collectivités.
 
Mme Tang a obtenu un baccalauréat en commerce de l’École de commerce Sauder de l’Université de la Colombie-Britannique et elle travaille maintenant au bureau de l’engagement des anciens de l’École Sauder, où elle aide à tisser des liens et à bâtir un esprit communautaire entre les étudiants et les anciens.
 


 

Jessica Cohen

Co-directrice de programme,

SHAD Calgary

Mme Jessica Cohen est la coordonnatrice du programme d’octroi de bourses et est responsable du programme de bourses de première année à l’Université de Calgary. À ce titre, elle travaille auprès d’étudiants exceptionnels afin de les aider dans leur transition du secondaire aux études postsecondaires et elle conseille les étudiants qui envisagent de poursuivre des études supérieures et professionnelles ou qui sont désireux d’obtenir d’importants prix, octrois monétaires ou bourses d’études.


Jessica a obtenu une maîtrise et un doctorat de l’University of Oxford, où elle s’est spécialisée dans l’emprunt des politiques éducatives (emprunt politique dans le domaine éducatif) et aussi dans les études axées sur les comparaisons internationales des systèmes scolaires. Elle est également titulaire d’un baccalauréat en arts et en éducation de l’Université Queen’s et a par la suite enseigné au Nunavut, en France et en Gambie. Pendant son séjour au Royaume-Uni, Jessica a exercé les fonctions de directrice en résidence à l’Oxford Royale Academy et elle a aussi été directrice adjointe au Camp B’nai Brith au Québec, tous les deux des programmes d’été en résidence.

 


 

Anis Haque

Co-directeur de programme,

SHAD Calgary

M. Anis Haque possède environ 20 ans d’expérience en enseignement universitaire des sciences et du génie. Anis est animé d’une véritable passion pour l’enseignement. Il consacre du temps aux étudiants de niveau pré-universitaire afin de leur inculquer l’amour des sciences et de l’ingénierie. Fidèle à sa passion, il s’est engagé dans le programme destiné aux enseignants en exercice « Teacher In-Service Program » (TISP) de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers au Canada et il est actuellement président du TISP pour la section du Sud de l’Alberta.

Anis a fondé l’organisme sans but lucratif ayant pour nom « Association for the Advancement of Science and Engineering Education », afin de favoriser l’avancement des sciences et du génie parmi les étudiants au niveau pré-universitaire. Il continue d’agir à titre de président fondateur. Par l’entremise de cette organisation, Anis met l’accent plus particulièrement sur les collectivités rurales, les peuples des Premières Nations et les filles. Il travaille directement avec des élèves au niveau pré-universitaire en salle de classe.

 

Anis est directeur siégeant au conseil d’administration de Minerva Canada, un organisme sans but lucratif qui veille à la promotion de l’éducation en matière de santé et de sécurité à l’intention des étudiants du domaine des affaires et du génie dans des universités des quatre coins du Canada. Anis est également membre du bureau des examinateurs de l’APEGA (Association of Professional Engineers and Geophysicists of Alberta).

 

Outre ces activités bénévoles, Anis occupe un poste à temps plein comme membre du corps professoral auprès du Département du génie électrique et informatique de l’Université de Calgary. Il est aussi directeur associé des étudiants au sein de ce département. Ses principaux intérêts de recherche sont l’enseignement du génie et les énergies renouvelables, bien que la nanotechnologie lui tienne beaucoup à cœur. Anis a obtenu son doctorat de la Japan Advanced Institute of Science and Technology. Il a obtenu un diplôme d’études supérieures en sciences informatiques de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, après avoir terminé sa maîtrise ès sciences.

 


 

Ian Fogarty

Co-directeur de programme,

SHAD UNB

M. Ian Fogarty joue un rôle auprès du programme SHAD U du N.-B. depuis un certain nombre d’années, notamment à titre d’adjoint d’enseignement, de membre du corps professoral et, enfin, de codirecteur pendant de nombreuses années. SHAD fait partie intégrante de la vie de Ian. Il est un ardent défenseur des programmes Compétences pour le 21e siècle et SHAD au Canada et à l’étranger. Ian passe ses journées à favoriser l’épanouissement intellectuel des jeunes et à songer à des façons de mieux cultiver leur esprit.

 

Ian a délaissé ses anciennes fonctions, qui consistaient à mettre au point des produits radiopharmaceutiques anticancéreux et à étudier les propriétés explosives du propergol à la NASA, dans le but d’enseigner la chimie et la physique à l’école secondaire Riverview. Ses élèves se livrent à diverses activités d’apprentissage qui font souvent appel à la technologie afin de changer la manière dont l’apprentissage se déroule et dont le cerveau se développe.

 

Ian s’est vu décerner deux Prix du Ministre pour l’innovation en enseignement, le Prix du Premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement et le Prix d’excellence en enseignement de la physique au secondaire de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes. Son projet  de xénotransplantation a remporté le Prix de la collaboration et de la communication au Forum international de l’éducation innovante (« Partenaires du savoir ») qui s’est déroulé à Le Cape. Son travail a été cité par le P21 et par David Warlick et ses recherches ont été publiées en Australie.

 

Au cours des dernières années, Ian s’est intéressé plus particulièrement au rôle de la technologie face-à-face, du ProbeWare, des laboratoires virtuels et des tableaux interactifs SMART Board dans une salle de classe coopérative afin de favoriser un apprentissage plus approfondi et d’établir des liens avec le monde extérieur. À l’heure actuelle, ses élèves se penchent sur l’art et la science de la lumière. Ils étudient en effet la physique et la chimie de la photographie, ainsi que l’impact du média et de l’apparence sur l’image de soi.
 


 

Melissa Dawe

Co-directrice de programme,

SHAD UNB

Melissa Dawe est la directrice des projets stratégiques au Bureau du président de l’Université du Nouveau-Brunswick.


Melissa est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise ès sciences en génie civil de l’Université du Nouveau-Brunswick. Après l’obtention de ses diplômes, elle a travaillé à titre d’hydrogéologue pendant quatre ans. Elle faisait partie d’une équipe responsable de repérer et d’installer des puits d’exploration pour des essais hydrauliques et de nettoyer des sites contaminés à la grandeur des provinces de l’Atlantique.

 

En 2009, Melissa s’est jointe à l’équipe de l’Université du Nouveau-Brunswick en tant que gestionnaire de projet pour l’initiative de planification stratégique de l’U. du N.-B. Entre autres responsabilités, elle était chargée d’élaborer des méthodes visant à inciter les étudiants, le corps professoral et le personnel à participer à l’ensemble du processus de planification de l’université. À ce titre, le tissage de liens sert à renforcer et à dynamiser la communication et l’établissement de ponts entre les cultures distinctes des deux campus et leurs interrelations avec la collectivité étudiante. Le processus consistait à mettre sur pied un comité de direction, à créer des questionnaires, à organiser des conférences internes et des séances externes à l’intention des parties prenantes, et à analyser et à compiler toutes les données recueillies.  

À l’heure actuelle, Melissa veille à l’aspect motivation ainsi qu’à l’encadrement de la mise en œuvre du plan stratégique sur les campus de Saint John et de Fredericton. Elle a aussi contribué activement à la création du Centre Pond-Deshpande pour l’innovation et l’entrepreneuriat de l’Université du Nouveau-Brunswick, dont le rôle consiste essentiellement à favoriser l’innovation économique et sociale.

Melissa vit à Fredericton avec son mari et son petits enfants. Dans ses temps libres, elle aime bien passer du temps de qualité avec sa famille et s’adonner à la course, au vélo, aux randonnées pédestres, au ski de fond, à la lecture et à l’analyse de romans.

 


 

Nathan Cameron

Co-directeur de programme,
SHAD UNB

Depuis 2011, M. Nathan Cameron fait partie de l’équipe de SHAD U.N.-B. Il enseigne également et agit à titre de mentor auprès des  jeunes à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. Il a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université du Nouveau-Brunswick et un baccalauréat en éducation de l’Université Memorial de Terre-Neuve. Il étudie actuellement l’apprentissage fondé sur les activités auprès de la Plymouth State University. Nathan est un passionné et un leader qui se laisse guider par sa vision et qui met à profit ses compétences et son expérience comme mentor auprès des jeunes leaders. 


Nathan travaille actuellement à un projet intitulé « The Millennial Mentor » (Le mentor de la génération du millénaire). Il s’agit d’un projet basé sur la passion qui vise à former les enseignants et les étudiants du Nouveau-Brunswick. La vision de Nathan veut que tous les étudiants puissent collaborer avec des chefs de classe qui favorisent le développement de traits de caractère (valeurs personnelles, force mentale,  psychologie de la réussite) et de compétences générales (leadership, travail d’équipe, créativité, résolution de problèmes) par le biais du mentorat et d’un projet de résolution de problèmes dans le monde réel.  

 


 

Kaaren May

Co-directrice de programme,

SHAD UPEI

 

L’engagement de Mme Kaaren May envers SHAD remonte à 1991, année où elle a participé à SHAD à l’Université Acadia. Vingt ans plus tard, Kaaren était conférencière invitée et juge au concours d’entrepreneuriat à SHAD Memorial. Aujourd’hui, Kaaren est ravie de mettre sur pied le tout premier programme SHAD à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (U. Î.-P.-É.) à titre de codirectrice de programme.

 

Kaaren est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en génie physique de l’Université Queen’s, d’un doctorat en génie électrique (traitement du signal) de l’Imperial College London au Royaume-Uni et d’une M.B.A. de l’Insead en France. Elle est actuellement directrice de la recherche industrielle à la nouvelle École d’ingénierie en conception durable de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, qui a emménagée en août 2016 dans des locaux de 78  000 pieds carrés de laboratoires et de salles de classe à la fine pointe de la technologie. L’École a vu ses premiers finissants obtenir leur diplôme en mai 2017 après avoir suivi un programme innovateur de quatre ans menant à un baccalauréat ès sciences en ingénierie de la conception durable. Kaaren joue un rôle clé dans la promotion et la facilitation de la recherche collaborative, interdisciplinaire et appliquée.

 

Avant de se joindre à l’Université de l’Î.-P.-É. en 2016, Kaaren a occupé divers postes au Royaume-Uni et au Canada, notamment en R. et D. en ingénierie en tant que spécialiste des algorithmes et gestionnaire de projets et dans le domaine de la consultation en stratégie opérationnelle à la fois pour les petites et les grandes entreprises. Elle est enthousiaste à l’idée de mettre au service de SHAD sa double passion pour la technologie et l’entrepreneuriat.

 

Dans ses temps libres, Kaaren s’adonne au cyclisme, au ski, à la natation, à la photographie et à la lecture. Elle a déjà participé pendant un certain nombre d’années à des épreuves cyclistes chronométrées et à des événements cyclistes. Ces jours-ci cependant, elle fait l’aller-retour à vélo pour se rendre au travail le long du magnifique Sentier de la Confédération à l’Île-du-Prince-Édouard.
 


 

Kim McBurney

Co-directrice de programme,

SHAD UPEI

 

Mme Kim McBurney met au service de SHAD sa passion de l’apprentissage du monde qui l’entoure, laquelle passion a vu le jour à Terre-Neuve-et-Labrador où elle a obtenu son baccalauréat ès sciences (spécialisé) ainsi qu’un baccalauréat en éducation de l’Université Memorial. Ses passions combinées envers les sciences et l’enseignement ont été comblées lorsqu’un poste de naturaliste lui a été offert au parc national du Canada du Gros-Morne, où elle a passé plusieurs années heureuses à parcourir les montagnes et les tourbières pour faire découvrir les merveilles de ce site de l’UNESCO aux visiteurs et à des groupes scolaires. Kim a poursuivi ses intérêts envers les processus scientifiques en tant que membre d’équipes de recherche et d’enseignement à l’Université de Guelph et au Collège vétérinaire de l’Atlantique (CVA). Au cours de ses dix années au CVA, Kim a consacré beaucoup de temps à l’étude de la lamproie marine. Elle y a travaillé aux côtés de la première classe d’étudiants en médecine vétérinaire et a obtenu sa maîtrise ès sciences en biologie moléculaire. 
 

Kim a cessé de se pencher sur les lamproies marines pour se tourner vers les enseignants vers la fin des années 1990 dans le cadre d’un projet visant à intégrer la technologie dans le système scolaire de l’Î.-P.-É.; c’était l’avènement de l’Internet. Cette transition l’a amenée à enseigner les sciences pendant quinze ans dans une école secondaire rurale à Charlottetown, y compris la chimie, la botanique et l’ALA (anglais langue additionnelle) dans le cadre du Baccalauréat international. La diversité des expériences acquises par Kim au cours de sa carrière est attribuable à sa soif d’apprendre, qui l’a poussée à explorer sans cesse de nouveaux horizons. Dernièrement, elle a été détachée au ministère de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture de l’Î.-P.-É à titre de spécialiste du programme d’études en sciences. 
 
Elle se réjouit de ses accomplissements favoris depuis sa venue à l’Île-du-Prince-Édouard… sans ordre de préférence, elle a dirigé une serre de concert avec sa classe de botanique, navigué jusqu’à Terre-Neuve dans un voilier Contessa de 26 pieds et elle partage sa vie avec ses trois enfants et ses deux chats.
 


 

Glyn Kennell

Directeur de programme,

SHAD Saskatchewan

M. Glyn Kennell est né à Worcester, en Angleterre, mais ses parents étaient d’avis qu’il serait aventureux de déménager au Portugal alors que Glyn n’était âgé que de neuf ans, ce qui a donné lieu à une immersion fructueuse dans cette autre culture pendant environ neuf ans. À l’âge de dix-huit ans, Glyn a quitté le Portugal et est rentré au Royaume-Uni pour joindre les rangs de l’Armée britannique.  Il a par la suite accompli une période de service en Irlande du Nord et a reçu sa formation militaire dans divers milieux allant de la jungle du Belize aux montagnes arctiques qui bordent la Norvège et la Russie.  

 

Après avoir passé trois ans dans l’Artillerie royale régulière et deux ans pour devenir un commando avec spécialisation « toutes armes », Glyn a décidé de poursuivre l’aventure ailleurs et a quitté l’Armée britannique pour aller s’installer en Saskatchewan, au Canada, où il n’a pas tardé à s’inscrire à l’Université de la Saskatchewan, en 2003, dans le programme d’études de premier cycle en ingénierie. Glyn s’est vite rendu compte que son aventure universitaire serait la plus passionnante d’entre toutes et il s’est mis en tête de pousser ses études jusqu’au niveau doctoral. Glyn a achevé son doctorat en 2011 dans le domaine du génie chimique, l’accent de ses travaux étant mis sur les champs électriques, la densité de charge et le transport des ions. 

 

Depuis qu’il a obtenu son doctorat, Glyn a enseigné plus de 12 cours de premier cycle différents en ingénierie et a été mis en nomination cinq fois pour le Prix d’excellence en enseignement de l’Union des étudiants de l’Université de la Saskatchewan. En plus de ses activités d’enseignement, Glyn a pris part à divers projets industriels et à diverses recherches, allant de l’analyse des arches du pont University à Saskatoon à l’étude de la charge triboélectrique de la potasse. Glyn vit actuellement à Saskatoon avec sa fiancée et leurs deux enfants.
 


 

Rob Gorbet

Directeur de programme,

SHAD Waterloo

M. Rob Gorbet joue un rôle auprès de SHAD depuis 2008, tantôt en tant que membre du corps professoral aux programmes de Waterloo (de 2008 à 2013) et de l’Université Queen’s (2015), tantôt à titre de directeur de programme pour Waterloo à partir de 2016. Rob considère que SHAD a été une expérience qui l’a métamorphosé et il est toujours impatient de croître et de partager avec le personnel et les participants à SHAD en juillet de chaque année.

 

Rob est titulaire d’un doctorat en génie électrique et, de 2000 à 2010, il a enseigné des cours de professionnalisme, de rédaction technique, de robotique, de microcontrôleurs intégrés et d’arts technologiques au Département de génie électrique et informatique de l’Université de Waterloo. En 2010, il a eu l’occasion de passer à un nouveau programme spécialisé interdisciplinaire à l’Université de Waterloo, c’est-à-dire le Département  de l’intégration du savoir (IS), lequel programme repose sur les principes véhiculés par SHAD. En IS, Rob enseigne la dynamique de groupe, la collaboration et la conception d’expositions muséologiques.

 

Les recherches de Rob ont porté notamment sur les matériaux de pointe pour l’industrie automobile,  sur l’apprentissage collaboratif interdisciplinaire et sur l’architecture de prochaine génération. Il a également collaboré avec des architectes, des artistes et des concepteurs afin de les aider à intégrer la technologie à leurs œuvres de création. Rob représente un atout essentiel pour Gorbet Design. Ses travaux interactifs primés ont été exposés partout dans le monde.

 

Rob a trois enfants qui ont grandi avec SHAD. Il se passionne pour les relations, les mots, les interfaces, la conception, l’art, l’apprentissage et tant d’autres disciplines. Il est impatient de partager ses  passions et ses inspirations avec le personnel de SHAD Waterloo ainsi qu’avec les participants à SHAD, et également d’apprendre d’eux!

 


 

Amit Morris

Co-directeur de programme,
SHAD Waterloo

 

M. Amit Morris enseigne à l’Upper Canada College à Toronto. Il a été engagé auprès de  SHAD Waterloo pendant un certain nombre d’années et il est très enthousiaste à l’idée  de faire de nouveau partie de cette incroyable communauté qui se rassemble en juillet de chaque année à la résidence du Collège universitaire Conrad-Grebel.


Amit a étudié et travaillé dans différents domaines de recherche ainsi que dans le milieu de la médecine clinique. Il enseigne maintenant à l’Upper Canada College, où il a notamment donné des cours de biologie, de physique, de mathématiques et enseigné la théorie de la connaissance dans le cadre du Baccalauréat international. Amit accorde de la valeur aux expériences de vie communautaire et, lorsqu’il ne séjourne pas à Grebel, il vit et travaille au sein du programme de pensionnat à l’UCC.


Dans ses temps libres, Amit aime bien lire, écouter et jouer de la musique, passer du temps avec la famille, les amis et son chien, et sortir de la maison pour aller faire un peu d’exercice. Cet été, Amit est impatient de partager ses intérêts, et d’autres intérêts encore, et aussi de développer en équipe certaines idées créatrices!

 


 

Kim Miller

Co-directrice de programme,

SHAD Western

Mme Kim Miller est la directrice par intérim du Centre d’aide à la réussite des étudiants de l’Université Western. Dans l’exercice de ses fonctions, elle est responsable de la stratégie globale et de la direction opérationnelle de l’unité, ce qui englobe les services liés à la carrière, l’apprentissage expérientiel, la transition, le leadership et les programmes d’enrichissement.

 

À l’automne 2015, Kim a entrepris un programme de doctorat en éducation à l’Université Western, axé sur le leadership pédagogique. Elle est titulaire d’une maîtrise en éducation dans le domaine de la psychologie de l’orientation de Western, avec spécialisation en orientation professionnelle. Elle est également titulaire d’un baccalauréat en sociologie et en études de la condition féminine. Au cours de sa carrière à Western, pendant presque 20 ans, Kim a coordonné le programme Scholar’s Electives, a dirigé l’équipe d’orientation professionnelle et a exercé les fonctions de directrice des études permanentes pendant cinq ans.
 


 

Quazi Rahman

Co-directeur de programme,

SHAD Western

M. Quazi Mehbubar Rahman est un professeur primé au département de génie électrique à l’Université Western. Son approche novatrice de la participation des étudiants a été reconnue en 2015 par le Prix d’excellence en enseignement R. Mohan Mathur, la plus haute distinction en enseignement décernée tous les ans par la faculté de génie. En 2014, il a obtenu le Prix d’excellence en enseignement au premier cycle de l’University Students’ Council (USC) ainsi que le Prix d’excellence pour contribution exceptionnelle à l’enseignement au premier cycle de l’OUSA, un prix provincial qui vise à reconnaître le mérite des professeurs qui excellent auprès des étudiants de l’Ontario en les amenant à tirer le maximum de leur potentiel. Depuis 2006, M. Rahman figure également au Tableau d’honneur en enseignement de l’USC, année après année. 

 

M. Rahman a obtenu son doctorat de l’Université de Calgary en 2002. Avant de se joindre à Western, il a travaillé à l’Université Queen’s, au Collège militaire royal du Canada et à l’Université Saint-François Xavier. M. Rahman est ingénieur agréé dans la province de l’Ontario et membre chevronné de l’IEEE. Il est auteur collaborateur d’un certain nombre d’articles de revues à comité de lecture et de chapitres de livre portant sur la communication sans fil et sur l’étude des applications logicielles dans le domaine du génie électrique. De plus, M. Rahman prend part à des recherches en pédagogie de l’enseignement.

 


 

Aïko Thurlow
Co-directrice de programme,
SHAD Lassonde @York

Mme Aïko Thurlow est la fondatrice et présidente-directrice générale d’InFounders, une organisation qui crée des cerveaux à l’intention des entrepreneurs. Elle est également entrepreneure en résidence à l’Université York.


Aïko est demeurée active dans le domaine des entreprises en démarrage à New York et à Toronto, en mettant sur pied ses propres entreprises et en servant de mentor auprès des entrepreneurs. Elle est étroitement liée à la communauté locale des jeunes entreprises, elle donne des conférences dans les universités, prend la parole à des rencontres ou à des événements et  participe à l’organisation d’événements tels que Propelify (l’une des plus vastes initiatives en matière d’innovation à New York), à l’événement entrepreneurial Startup Weekends et à la conférence Women Techmakers.


Par le passé, elle a travaillé comme consultante auprès d’Accenture et également dans le secteur bancaire, où elle accordait une attention particulière aux petites entreprises. 

 


 

Lucas Chang

Co-directeur de programme,
SHAD Lassonde @York

 

bientôt disponible