Shads working on a project

Les Canadiens gaspillent. Nous gaspillons beaucoup.

Les décharges sont remplies de plus en plus d’articles comme des aliments, des plastiques à usage unique et tout ce que nous jetons une fois qu’ils ont rempli leur fonction. Mais il est possible de réduire la quantité de déchets produits à l’échelle nationale en trouvant des solutions, en réfléchissant à des façons novatrices de réparer, de réutiliser ou d’ajouter de la valeur à ce qui est habituellement considéré comme des déchets.

C’est pourquoi les Shadiens de cette année créeront un produit ou un service original pour aider les Canadiens à réduire leurs déchets.  

« À la fin de l’été, nous aurons près de 200 solutions axées sur la conception qui s’attaqueront au problème des déchets au Canada et une cohorte d’étudiants habilités à avoir un impact tangible sur le monde », expliquait Tim Jackson, président et directeur général de Shad Canada.

Des étudiants de Shad York ont visité l’installation de tri des déchets de Canada Fibers

Pendant le programme, les étudiants travaillent au sein d’équipes diversifiées et apprennent à élaborer des plans d’affaires et de marketing, à faire de la recherche et à concevoir un prototype. En mettant l’accent sur la pensée critique et le développement de la conception, les Shadiens sont mis au défi de présenter leurs idées à des équipes plus larges et, dans la plupart des cas, à un jury.

« Les compétences en pensée conceptuelle leur donnent les munitions et l’approche nécessaires pour examiner n’importe quel problème, quel qu’en soit le domaine », explique Lucas Chang, codirecteur du programme Shad York, le tout dernier campus de Shad.

L’esprit d’entreprise demeure bien après le programme Shad, près de 20 % des Shadiens ayant lancé une entreprise en démarrage à un moment donné de leur carrière.

« Au secondaire, ils sont vraiment motivés à faire la différence et ils font déjà un travail incroyable dans leur communauté », affirme Kaaren May, directrice du programme Shad et directrice de la recherche sur l’industrie durable à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. « Et le projet de conception leur donne d’autres moyens de le faire à plus grande échelle. »

Vers la fin du programme, les Shadiens présenteront leurs projets lors d’une journée portes ouvertes qui se tiendra dans chaque campus le 25 juillet. L’événement est gratuit et ouvert au public.

Leave a Reply

Your email address will not be published.